Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 06:05

 

atelier_frelaut.jpg

 Jacques Frélaut à l'atelier Frélaut-Lacourière de Montmartre, conversant avec JC Reynal

 

 

Où le Docteur Fréour raconte ses expériences et ses choix de techniques en taille-douce !

 

Et c’est alors que j’ai fait des gravures, d’abord sur du linoléum, sur du bois. On passait l’encre avec un rouleau, le blanc du papier était donné par les creux de la gravure.

Puis j’ai acheté du zinc et plus tard du cuivre, car le cuivre est plus cher. Et avec le zinc je me suis amusé  à faire des quantités de choses en essayant l’eau-forte, mais qui ne m’a jamais vraiment plu (une sorte de chevelu rappelait souvent un plat de nouilles plutôt qu’autre chose!) A vrai dire je n’ai jamais vraiment aimé cette technique ni les œuvres de Dunoyer de Segonzac qui a pourtant certainement un grand talent et un grand succès.

 

Je n’ai jamais osé attaquer le burin : j’ai toujours eu peur de blesser le cuivre ou de me blesser… Et puis,  à la vérité, j’ai toujours pensé que Dürer était une sorte de dieu qui nous faisait pénétrer dans le monde de la perfection absolue et qui obtenait, en dépit de la difficulté du burin, les plus grandes souplesses, les plus grandes beautés dans les gris, dans les noirs et dans les blancs. Et comme ses thèmes étaient des thèmes éternels, religieux, philosophiques, et mythologiques, et comme ils ouvraient la porte d’un monde divin ou apparenté au divin, il me suffisait de savoir qu’ils existaient pour me contenter. Je m’approche d’eux, de temps en temps avec une sorte de respect, ayant décidé à jamais de renoncer à cet art parce qu’il était pour moi inaccessible.

 

Par contre, la pointe sèche m’a toujours plu parce qu’il faut une certaine énergie. Quand la pointe est bien taillée, on peut à peu près diriger. Des grands exemples en Bernard Buffet,  qui m’a toujours paru comme un  monstre de puissance sinon de délicatesse et de réussite de sa pointe sèche (au moins au plan technique sinon quant au style et quant à l’idée que véhicule son art)…Mais je ne veux pas faire le méchant critique.

 

Et puis, j’ai fait la connaissance des Frélaut ; je montais alors par l’escalier le préférant au funiculaire pour arriver à cet atelier dominant Paris comme un pigeonnier où régnait une atmosphère surprenante de travailleurs simples, tous habillés de blouses maculées, qui s’entendaient parfaitement, qui s’amusaient dans les grandes fêtes d’un verre de vin alors que les patrons, les ouvriers, les élèves de-ci, de-là et les très grands Maîtres ne se distinguaient pas les uns des autres.

Alors j’ai demandé à Frélaut s’il pouvait tirer quelques gravures pour des projets que j’avais, ce qu’il a fait, tandis que de mon côté j’avais composé les textes d’où sont sortis des livres et plus simplement des jaquettes contenant textes et gravures…

- Je me rappelle très bien cette époque. Vous êtes venu un jour qu’Olivier Debré mordait ses cuivres et comme c’étaient de très grands cuivres creusés profondément par l’acide, comme il employait un acide presque pur dégageant d’énormes fumées brunes et jaunes extrêmement irritantes, on travaillait sur le trottoir et comme le trottoir de la rue Foyatier est évidemment en pente, c’était une espèce de fleuve de liqueur verte presque enflammée d’énormes vapeurs jaunes et brunes qui dévalaient tout au long de l’escalier… Et puis, on ne vous a plus vu pendant plusieurs années....

- Oui, j’ai abandonné un peu cette gravure qui me plaisait toujours : j’avais l’esprit ailleurs sans doute.

 

La suite au prochain numéro…       

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LBE

Notre Association

  • : La Belle Estampe
  •       La Belle Estampe
  • : La Belle Estampe est une association fondée et initialement présidée par Robert Frélaut, dont le but est la promotion des arts graphiques. Le nouveau président est Olaf IDALIE . Tel: 06 81 59 94 00. Robert Frelaut est maintenant president d'honneur.
  • Contact

Projets d'expositions

Yves Avenel, Goldie et Iris Dickson participeront à la Triennale de la Gravure Originale de Lisle-sur-Tarn (entre Albi et Toulouse) qui se déroulera du 14 mars au 31 mai 2015, 10 rue Victor Maziès. Vernissage le samedi 14 mars 2015 à partir de 11h00.

           

Coordonnées

La Belle Estampe

147bis rue du Palais Gallien

33000 Bordeaux

Tel: 06 88 41 78 65

Les visiteurs du blog peuvent contacter les artistes de notre atelier en cliquant sur Contact dans la rubrique " Notre association".