Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 14:04

 

  DSCN9996

 

                    Presse Moreau du Dr Freour (photo Yves Avenel)

 

 

Suite de la conversation entre Robert Frélaut et le Docteur Fréour… où le Docteur Fréour explique comment il a découvert la gravure

 

– Comment êtes-vous venu à la gravure, vous qui en parlez et voudriez encore y travailler, vous, Paul Fréour ?

– À vrai dire je n’en sais plus rien, il y a si longtemps ! Il me semble que c’est tout jeune, enfant,  quand nous allions en vacances, en "week-end" comme on dit maintenant, chez Tonton Joseph et Tante Marie qui habitaient Issé, tout près de Chateaubriand et pas bien loin de Nantes où nous habitions. Tonton Joseph était marchand de grains et d’engrais à Issé, c’est-à-dire que ce n’était pas une entreprise internationale. Il y avait une secrétaire qui avait une jolie écriture, car à l’époque il n’y avait pas de machine à écrire et qui s’appelait… le nom m’échappe… Elle était dodue, ronde, presque obèse. Quand elle avait fait une lettre, elle la disposait entre les feuilles d’un gros cahier et mettait le cahier sous une sorte de presse composée du plateau d’en bas qui recevait le livre et le plateau d’en haut qu’elle serrait avec une vis sans fin comme les vis d’un pressoir à cidre. La lettre s’imprimait alors sur une des pages du livre.

 

 

DSCN9994b.JPG                                                            Photo Yves Avenel

 

          Or quand cette "presse" était libre, l’idée venait de faire toute sorte de choses : des impressions d’une toile ou d’un papier peint par nos soins sur un autre papier vierge, de changer de papier, de préparer le papier de façon différente, avec de l’essence de l’eau, etc. de varier les peintures à l’huile, à l’eau, les pastels… De faire passer dans cette presse des papiers découpés et impressionner ainsi des compositions inattendues…

– Et ça a duré longtemps ?

– Je ne crois pas, des périodes sont passées où je n’avais plus du tout ce genre de distraction.

 

          Je ne savais pas à ce moment que la gravure existait déjà depuis des siècles. C’est beaucoup plus tard que j’en ai pris connaissance dans les musées et à la galerie Sagot-Le Garrec, 20, rue de Buci (précédemment rue du Four), j’ai manipulé des gravures, j’ai eu le goût de les regarder de près, puis ayant un peu d’argent d’en acheter quelques-unes… et le goût d’en faire.

... Encore faut-il avoir une presse. Or j’ai rencontré un personnage sympathique dont le métier était, dans un tout petit atelier à l’ombre de la belle église romane Saint-Seurin de Bordeaux, de fabriquer des cartes de visite gravées. Cet homme qui s’appelait Monsieur Courtalet, était un philosophe : il ne travaillait qu’un jour sur deux. Un jour il gravait les cartes de visite, le jour suivant il allait à la pêche. Toute sa vie...

 

           Il eut cependant de quoi acheter une  presse à distribution automatique des cartes, si bien qu’il mit en vente sa presse où l’on passait les cartes les unes après les autres à la main : une petite presse qui n’était même pas grande comme une machine à coudre. Le rouleau faisait passer un plateau d’acier extrêmement épais, mais dont la largeur ne dépassait pas 25 cm. On ne pouvait pas régler la pression facilement... .... J’ai acheté cette presse. Monsieur Courtalet m’a donné par-dessus le marché une pierre d’Arkansas dont il n’avait qu’une moitié pour aiguiser les pointes et les divers outils de graveurs. C’est cette pierre qui me sert toujours.

 

    A suivre               

Partager cet article

Repost 0
Published by LBE

Notre Association

  • : La Belle Estampe
  •       La Belle Estampe
  • : La Belle Estampe est une association fondée et initialement présidée par Robert Frélaut, dont le but est la promotion des arts graphiques. Le nouveau président est Olaf IDALIE . Tel: 06 81 59 94 00. Robert Frelaut est maintenant president d'honneur.
  • Contact

Projets d'expositions

Yves Avenel, Goldie et Iris Dickson participeront à la Triennale de la Gravure Originale de Lisle-sur-Tarn (entre Albi et Toulouse) qui se déroulera du 14 mars au 31 mai 2015, 10 rue Victor Maziès. Vernissage le samedi 14 mars 2015 à partir de 11h00.

           

Coordonnées

La Belle Estampe

147bis rue du Palais Gallien

33000 Bordeaux

Tel: 06 88 41 78 65

Les visiteurs du blog peuvent contacter les artistes de notre atelier en cliquant sur Contact dans la rubrique " Notre association".